dimanche 17 juin 2018

Proxima du centaure


PROXIMA DU CENTAURE
Claire Castillon
Edition Flammarion


Résumé

"Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle." Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.


Ce que j'en pense

J'ai emprunté ce livre un peu au hasard, le croisant au détour d'un rayon de la bibliothèque. Il me semblait avoir entendu pas mal de bien à son sujet et il me paraissait parfait pour une petite lecture légère de début d'été. Je l'ai donc commencé sans même m'embarrasser de la lecture de son résumé.. grave erreur !

Disons le d'emblée, je n'ai pas du tout adhéré à ce roman. Principalement pour son intrigue que j'ai trouvé complètement biscornue. On suit Wilco qui tombe du cinquième étage parce qu'il regardait une fille passer dans sa rue. Il finit donc tétraplégique suite à cette chute mais reste obnubilé par Nicole, la fille en question. A priori rien d'autre ne l'alarme dans sa situation… La crédibilité ? Je la cherche encore…

Mais au-delà du caractère invraisemblable du récit, ce qui m'a vraiment gêné, voire carrément mis mal à l'aise, c'est cette utilisation de la tétraplégie dans l'unique but de rendre l'histoire "dramatique" style tragédie grecque. J'ai trouvé ça très très limite. S'il y a bien une chose que je déteste dans mes lectures, c'est sentir que l'auteurice cherche à manipuler son lectorat pour l'émouvoir à tout prix et, clairement, là, on est en plein dedans…

Et si je suis lancée dans les trucs malsains, on a une scène de flirt entre une ado de 16 ans et un médecin de plus de 30 piges, tout ça dans le plus grand des calmes. C'était la cerise sur le gâteau, le moment où ma lecture ne m'a plus seulement dépitée mais énervée. A quel moment tu te dis que ça peut être une bonne idée d'ajouter une scène pareille, scène qui n'est d'ailleurs absolument pas exploitée ?

Bref vous l'aurez compris, je n'ai pas du tout aimé ce livre que j'ai même plutôt trouvé problématique par bien des aspects. Je vous conseillerais de passer votre chemin du coup.

2 commentaires:

  1. Ce livre ne m'a pas trop plus non plus, j'ai été pas mal dérangé par ce récit !

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait que je le relise pour voir... En tout cas, à ma première lecture, je n'ai pas eu le sentiment que l'autrice manipulait le lecteur. J'ai été touchée par l'histoire et les pensées de Wilco.

    RépondreSupprimer