vendredi 17 février 2017

Phobos - tome 3


PHOBOS
Tome 3
Victor Dixen
Edition Robert Laffont


Résumé

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS
1 MOIS...
1 JOUR...
1 HEURE...

ILS SONT PRÊTS A MENTIR POUR SAUVER LEUR PEAU.

Ils sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

ELLE EST PRÊTE A MOURIR POUR SAUVER LE MONDE.

Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?

MÊME SI LE COMPTE À REBOURS EXPIRE, IL EST TROP TARD POUR RENONCER.



Première phrase : Seule.


Ce que j'en pense


Les deux premiers tomes de cette saga ont été de très chouettes lectures ; malgré leurs petits défauts respectifs, j'étais totalement immergée dans leur folle intrigue. Et comme Victor Dixen est un expert en l'art du cliffhanger de ouf malade, j'avais très très très hâte de lire ce troisième tome. Malheureusement, cette fois, je suis déçue.

Je suis déçue car j'ai perdu cette immersion totale qui vous fait dévorer les pages et vibrer tout du long. Vous savez, cette frénésie qui vous fait passer outre les petits détails pas parfaits parce que ce qu'il importe, au fond, c'est de s'éclater dans sa lecture. Phobos fait clairement parti de ces livres de divertissement pour moi, ceux qu'on pourrait comparer aux blockbuster américains, ces petits plaisirs coupables… Alors sans tout cela, je pouvais difficilement être conquise.

J'ai trouvé le début leeeeeeeent, rien de nouveau, toujours les mêmes questions, inlassablement. Et après une petite lueur d'espoir entre les pages 300 et 350, je me suis retrouvée plongée en plein délire. Je ne vais pas particulièrement développer pour éviter de vous spoiler mais deux éléments m'ont vraiment paru présent juste pour le plaisir d'en faire des révélations sensationnelles. Et bon le sensationnel pour le sensationnel, non merci, un peu de crédibilité c'est bien aussi.

L'aspect « spatial » de l'intrigue laisse davantage de place, dans ce tome, à un aspect politique. Ce qui, en soit, ne me dérange pas. Cependant, là aussi, j'ai trouvé que ça allait un peu loin. On sent bien que l'auteur cherche à démontrer qu'il est facile de remettre en cause des libertés fondamentales et de céder des tous petits riens qui en deviennent beaucoup, etc, etc, dès que la peur est présente mais, s'il vous plaît, de la SUBTILITÉ.

Bon ma chronique est loin d'être positive ; parce que j'adore l'univers de Phobos et ses personnages, cette lecture m'a laissée d'autant plus amère. Je lirai tout de même la suite parce que beaucoup de questions demeurent et que j'ai vraiment envie de laisser une seconde chance à cette saga, mais je l'attends au tournant !

3 commentaires:

  1. Ce tome 3 avait relevé le niveau du 2 pour moi, mais globalement je suis un peu déçue de la saga. J'attendais beaucoup au vu du tome 1 !

    RépondreSupprimer
  2. Une saga qui me tente tout de même beaucoup. Je suis très curieuse de découvrir cet univers...

    RépondreSupprimer
  3. C'est dommage que pour toi, ce troisième tome ne soit pas à la hauteur du reste de la saga. En tout cas, je suis bien tentée par cette histoire :)

    RépondreSupprimer