vendredi 29 août 2014

La fille mirage

LA FILLE MIRAGE
Elise Broach
Edition Rouergue


Résumé

Ils sont trois ados sur la route des vacances. Lucy est à l'arrière, pendant que son frère aîné Jamie conduit, flanqué de son inséparable copain, Kit, un type mignon mais insupportable. La route est longue jusqu'à Phoenix et, alors qu'ils traversent une zone désertique du Nouveau-Mexique, un orage violent éclate, en début de nuit. Visibilité zéro. C'est alors que leur voiture heurte quelque chose. En un instant, leurs vies basculent... Coincés au milieu de nulle part, Lucy et les deux garçons vont perdre une part de leur innocence, mais aussi se découvrir eux-mêmes, pour le meilleur.


Première phrase : Certains problèmes vous tombent dessus sans crier gare, comme ces orages sortis de nulle part.


Ce que j'en pense

Ce sont les couleurs « coucher de soleil » qui, les premières, m’ont attirée. Puis c’est l’esprit un peu road trip, avec un soupçon thriller pour vous faire frissonner un soir d’été, du résumé qui a fini par me convaincre.

Dans l’ensemble, je parlerai de déception. Ce qui m’a le plus dérangé dans ce roman est sans conteste ses personnages. Kit, au physique éblouissant mais véritablement mesquin ; Jamie, dont au final on ne sait rien et Lucy… Lucy, qui a réussi à m’énerver quasiment de la première à la dernière page. Trop tête brûlée, trop naïve, peu crédible. Et quand votre affinité avec le personnage principal est si faible, il est difficile d’apprécier son histoire, vous me le concéderez.

Venons-en donc à ce côté thriller qui, tout compte fait, est assez loin de cette appellation. Beaucoup de simplicité dans la résolution de l’enquête, de la simplicité et un zeste de chance. A mon sens ce n’est pas la partie la plus intéressante de l’intrigue et pourtant il s’agit bien de celle qui prend le plus de place. J’ai trouvé qu’elle manquait de maturité. Notamment vis-à vis de certains autres points du roman qui, eux, m’ont étonnés de part leur présence mais m’ont plus. Le désir amoureux traversant les générations. Bon, du coup, n’étant pas le sujet principal de ce livre, il n’a pas été particulièrement exploité et c’est dommage.

Mon avis est donc plutôt négatif du fait que je m’attendais à quelque chose de mieux. Ça se lit assez vite mais ça s’oublie également rapidement.

1 commentaire:

  1. Mince, ce livre me tentait bien... Je compte toujours le lire, j'espère ne pas être déçue !

    RépondreSupprimer