mercredi 22 avril 2015

Salmacis

SALMACIS : L’ÉLUE
Emmanuelle de Jesus
Edition Hachette


Résumé

"J'ai levé les yeux : à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m'encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l'iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l'on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire... Ma dernière vision avant de perdre l'équilibre."
Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s'est contentée d'une place à l'ombre de son frère jumeau. Mais c'est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu'elle trouve l'envie d'exister.
Quelle est cette force irrésistible qui l'attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu'en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ?


Première phrase : Tapez "11 septembre" dans Google et des millions de pages s'affichent : vidéos des avions qui s'écrasent, des tours jumelles qui s'effondrent ; ceux qui choisissent de se jeter dans le vide et ceux qui disparaissent, leurs cris étouffés par le fracas des blocs de béton...


Ce que j'en pense

Chose plutôt rare, aujourd'hui je me lance dans la rédaction d'une chronique bien négative. Après tout, une déception en bonne et due forme doit bien arriver de temps en temps. J'ai voulu lire Salmacis du fait des nombreux avis dithyrambiques apparus sur la blogo à sa sortie, et... je suis tombée de haut. De très haut.

Le premier point que j'aimerais évoquer est sa ressemblance, flagrante, avec Twilight. Je vous assure, je suis loin de toujours rechercher des parallèles entre les différents livres que je peux lire ; certains éléments assez similaires peuvent se retrouver dans deux histoires distinctes, ça me paraît naturel mais... Pour le coup, c'était presque toute la trame que je relisais ici. Une jeune fille un peu perdue qui tombe sous le charme d'un beau jeune homme, mystérieux et vivant dans un manoir avec toute sa famille au milieu de la forêt, cachant un secret si grand qu'il cherche à éviter Faustine afin de la protéger. Bon, il ne brille peut-être pas au soleil mais les similitudes sont multiples.

Si j'ai été gênée par ce premier point, ma lecture restait assez fluide. J'avais bien conscience que ce que je lisais ne cassait pas trois pattes à un canard m'enfin mon côté fleur bleue avait envie de connaître la suite, malgré tout. Et surtout, je voulais découvrir le fameux secret d'Andrea !

Ce qui m'amène à mon second point négatif : LA révélation. Hum, hum. A mon sens elle est ridicule, et ôte le peu de crédibilité qu'il restait encore au roman. Je ne vais pas vous en dire davantage pour éviter de vous spoiler mais je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout, adhéré. En fait, en y repensant maintenant, je ne peux pas m'empêcher de trouver ce livre drôle, mais pas forcément dans le bon sens du terme.

Bref, je pense qu'il est grand temps de conclure cette chronique et de laisser cette lecture fastidieuse se perdre dans les méandres de ma mémoire de poisson rouge.

5 commentaires:

  1. Outch, encore un commentaire négatif que je vois. Définitivement, cette lecture n'est pas pour moi..!
    Bisous Laura :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai été très déçue par ce roman ! Je m'attendais à beaucoup mieux !

    RépondreSupprimer
  3. Contrairement au commentaire au-dessus, j'ai passé une lecture agréable avec ce premier tome :) Pas extraordinaire, on est d'accord, mais pas mal tout de même !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été déçue par la première partie du livre. J'ai préféré la seconde plus dynamique (dans mes souvenirs) ^^

    RépondreSupprimer
  5. Un livre qui me tente, mais je ne lis que des avis négatifs :/ Je pense que je le feuilletterai avant de l'acheter :)

    RépondreSupprimer